Et bien nous y voilà! Une soixantaine de stars rock britannique dont Robbie Williams, Kaiser Chiefs ou Radiohead se rebellent face aux maisons de disque en créant un collectif : la FAC. Oui mais…

L’objet de cette association, qui a été créée ce weekend, est de défendre leur position face aux maisons de disques dans l’ère du numérique. En effet, ces groupes estiment que face au développement des médias numériques, leurs produits (musiques) sont vendus par les majors un peu à tout va sans le moindre contrôle des artistes.


source image

Comme le dit Brian Message, l’un des managers de Radiohead et Kate Nash : «Il est temps pour les artistes d’avoir une puissante voix collective pour défendre leurs intérêts. Le paysage numérique évolue rapidement et de nouveaux accords sont conclus en permanence, mais trop souvent sans consulter les gens qui en fait font la musique». Ainsi la FAC aura pour mission d’obtenir que les artistes conservent la propriété des droits de leur musique qui seraient loués ensuite à une maison de disques.
Elle demandera que les majors indiquent aux artistes comment, où et pourquoi leur musique est utilisée, et qu’ils leur reversent une part plus importante des profits.

Il y a quand même un petit quelque chose qui me dérange dans la démarche de ce collectif : il ne faut pas oublier quand même que ces groupes étaient bien content dans leurs débuts de carrière (et à l’air du non numérique) que les maisons de disques ont investi des centaines de milliers voir des millions d’euros pour les faire connaître. Est-ce qu’un artiste comme Robbie Williams aurait pu avoir le même succès s’il avait été signé par un label indépendant ? Franchement, je ne crois pas. Si les internautes vont autant sur leurs pages internet, c’est parce que les maisons de disque leur ont consacré un sacré budget de promotion. Rien à voir avec des artistes dit ‘underground’ qui ont fabriqué leur réputation et donc leur carrière sur scène. Je pense notamment au groupe GOJIRA, qui dès le début a géré sa carrière de A à Z. Et Ces artistes-là ont été repéré sur le net simplement parce qu’ils étaient bon et qu’ils ont su créé un réseau.


source image

C’est sûr que maintenant, un groupe comme Radiohead, n’a plus besoin de sa maison de disque pour continuer à vendre des disques et faire des concerts. Mais je trouve qu’un groupe comme Gojira est bien plus crédible dans sa démarche. Qu’en pensez-vous ?

David LOUIS

Directeur chez Webset, Organisme de formation professionnelle pour les métiers de la culture, du spectacle vivant, Consultant web 2.0, adepte du DIY et du Coworking

More Posts - Website - Twitter - Facebook

Other Posts